LSE - Small Logo
LSE - Small Logo

Blog Editor

June 15th, 2011

Changement d’attitudes face au déclin des coups d’états en Afrique

0 comments

Estimated reading time: 5 minutes

Blog Editor

June 15th, 2011

Changement d’attitudes face au déclin des coups d’états en Afrique

0 comments

Estimated reading time: 5 minutes

J’ai été interpellée il y a peu par les subtiles changements opérés par le gouvernement français dans leur manière de gérer leurs relations avec les régimes qui ont pris le pouvoir par la force tels que nous les a décrits le haut diplomate français, Stéphane Gompertz lors de sa récente visite à la LSE. Cela m’a amené à penser au déclin des coups d’états en Afrique et ses possibles causes.

J’ai entendu pour la première fois l’expression “coup d’état” à l’âge de huit ans sur la BBC World Service. C’était en 1982 et Hissene Habre venait de prendre le pouvoir au Tchad.

Le temps passant, j’en suis venu à détester entendre parler de coups d’état car cela semblait n’être que le synonyme d’atrocités humaines.

Quand, environ dix ans après, je fis, moi-même, l’expérience d’un coup, il me parut alors bien moins terrible. Le Capitaine Valentine Strasser renversa le Président Joseph Momoh à Freetown en Sierra Leone sans bains de sang.

Si l’on considère le graphique ci-dessous, il est clair que les beaux jours du coup d’état ont eu lieu des années 60 aux années 90 avec une moyenne de 25 par décennie, ce qui n’est pas négligeable.

En même temps que la démocratie s’est répandue sur le continent africain, la menace du coup d’état s’est réduite drastiquement. Elliott Green, maitre de conférences en développement à la LSE, nous donne une idée sur la raison de cette réduction.

« La raison la plus simple qui explique pourquoi les coups d’état ont réduit en Afrique est que depuis récemment les élections sont de plus en plus acceptées parmi les politiciens et les militaires comme une façon légitime de choisir un gouvernement.

On trouve cette statistique surprenante dans un article de 2007 écrit par Daniel Posner et Daniel  Young: “Seul un président africain a perdu une élection entre 1960 et 1990 (Aden Abdullah Osman de Somalie, en 1967), en comparaison avec les édifiantes 14 défaites entre 1990 et 2004”.

Deux récentes élections continuent d’illustrer cette tendance. L’année dernière, Somaliland a vécu des élections paisibles où le président en place a perdu et laissé le pouvoir au lieu de s’y maintenir par un coup d’état.

La Côte d’Ivoire est bien sûr l’autre exemple récent. Le Président Laurent Gbagbo y a remis en cause les résultats des élections de 2010 et a refusé de se retirer jusqu’à ce qu’il soit capturé par les forces de l’opposition en Avril de cette année. 

Jusque là, Gbagbo revendiquait avoir gagné légitimement les élections plutôt que de simplement garder le pouvoir par la force; de plus,  il n’y a eu aucune tentative de la part de l’armée de prendre le pouvoir par la force comme cela avait eu lieu, en 1993, au Nigéria dans des circonstances similaires lorsque le tristement célèbre Sani Abacha s’était emparé du pouvoir après des élections controversées.

Cela ne signifie pas que les coups d’état ont complètement disparu en Afrique, voyez la Mauritanie ou le Niger par exemple, mais leur fréquence a diminué au fur et à mesure que la légitimité des élections se renforçait.

Dans le passé, les nouveaux gouvernements militaires étaient mis à l’écart par la communauté internationale et les sanctions qui leur étaient imposées rendaient la vie des habitants de ce pays encore plus difficile.

Cependant, un léger changement s’est fait sentir dans l’attitude avec laquelle sont traités les auteurs de coups d’état. Lors d’une récente visite à la LSE, Gompertz, diplomate français de longue date, a fait remarquer que son gouvernement ne reconnaitra jamais un régime qui s’est installé par la force.

Néanmoins, si ce régime montre qu’il est véritablement déterminé à retourner vers la démocratie à court terme, ils seront alors prêts à aider en coulisse à son rétablissement. Les événements en Mauritanie et au Niger en sont des exemples récents.

About the author

Blog Editor

Posted In: Conflict

Leave a Reply

Bad Behavior has blocked 1464 access attempts in the last 7 days.